• Monet devait vivre de 1883

    Monet devait vivre de 1883 jusqu'à sa mort en 1926, soit plus de quarante ans, dans sa propriété de Giverny, dont il va transformer, petit à petit, le jardin en un ensemble décoratif.      Monet supprime les mauvaises herbes, les haies, bêche, sème du gazon, plante des arbres ornementaux et crée des séries de parterres de fleurs variées. Il produit également un potager pour nourrir la famille. Le soir, les enfants arrosent et désherbent souvent.     Ce qui n'était à l'origine qu'un verger normand d'herbe et de pommiers devient, avec la contribution de toute la famille, un jardin historique. C'est un travail de patience, que Monet poursuit avec amour. Même quand la tâche devient trop grande pour qu'il puisse l'assumer seul, il supervise son équipe de jardiniers (1 chef jardinier et six assistants) 辦公室室內設計.      

    Monet achète des graines et des plantes partout où il va, conclut des échanges avec d'autres jardiniers. C'est lui qui parcourt les catalogues et passe les commandes, que ce soit des graines, des pots, des cloches à melon où de ces indispensables paillassons en paille de seigle pour protéger le châssis.      En 1893, il commence l'aménagement de son célèbre "jardin d'eau" avec l'étang aux nymphéas.      En 1899, Monet étudia pour la première fois le sujet des nymphéas (espèces de nénuphars) : Les nymphéas blancs (1899). Le pont japonais(1899), Nymphéas (1914), (1917), furent les thèmes principaux de ses dernières oeuvres 牙醫.      

    Monet laisse une oeuvre considérable autant par la quantité (plus de 2000 oeuvres répertoriées), que par sa recherche impressionniste, expression dont il est le représentant le plus typique. Le père de l'Impressionnisme écrira d'ailleurs à ce sujet peu de temps avant sa mort :      J'ai toujours eu horreur des théories... Je n'ai que le mérite d'avoir peint directement, devant la nature, en cherchant à rendre mes impressions devant les effets les plus fugitifs, et je reste désolé d'avoir été la cause du nom donné à un groupe dont la plupart n'avaient rien d'impressionniste."      La propriété de Claude Monet à Giverny est aujourd'hui un lieu de visite ouvert au public. Elle est gérée et entretenue par la Fondation Claude Monet.      Monet légua à l'Etat quatorze grandes toiles de ses nymphéas, qui furent placées en 1927, peu après sa mort dans deux salles ovales du Musée de l'Orangerie dans le Jardin des Tuileries preamp

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :